Actualités

18 juillet 2019
Philippe Daugeard voit double
 
Philippe Daugeard est un fidèle des Ventes de Caen. Mercredi à Argentan, réunion parée du label Premium, le professionnel normand a signé deux beaux succès associés à des sujets acquis sur la place calvadadosienne lors des vacations 2015. C'est tout d'abord au sulky d'ESPOIR DES CHAMPS qu'il s'est mis en évidence. Ce fils de Village Mystic, présenté yearling sur le ring par Hubert Bunel et négocié à 8000 €, a signé là la quatrième victoire de sa carrière. Une demi-heure plus tard, c'est son compagnon d'entraînement, ERASME WILLIAMS, qui a été vu à son avantage (voir photo ci-contre), piloté lui aussi par l'homme de Bernay. Ce fils de Quai Bourbon a réalisé ici une brillante rentrée victorieuse après pratiquement six mois d'absence. Présenté yearling par Mme Arlette Garnier, le frère utérin du champion Carat Williams avait fait monter les enchères jusqu'à 15 000 €.
17 juillet 2019
Castello Fabulet remet le couvert
 
Depuis 2016, CASTELLO FABULET est un habitué du meeting estival de Biarritz. Sur ce charmant hippodrome du Sud-Ouest cher au regretté Maurice de Folleville, le protégé d'Emmanuel Varin y a maintes fois fait l'arrivée. C'est bien simple, des 14 courses qu'il a disputées sur cet anneau, 6 se sont soldées par des accessits et 3 par des victoires, la dernière en date, mardi (16 juillet), une semaine seulement après un succès qui n'avait déjà souffert d'aucune discussion. D'autres engagements devraient encore se présenter dans les prochains jours sur cet atypique piste à ce fils de Que Je T'aime, acquis 3800 € lors des vacations caennaises 2013.  
16 juillet 2019
Diva de Godrel persiste et signe
 
Les semaines se suivent et se ressemblent pour DIVA DE GODREL. Vue à son avantage il y a tout juste huit jours à Oraison, la protégée de Romuald Mourice a une nouvelle fois brillé lundi (15 juillet) sur l'hippodrome de Hyères. En fait, c'est la 7ème victoire cette saison de la fille de Kool du Caux menée au succès par sa propriétaire-amateur, Emeline Jousset, signant-là un 5ème succès en 2019 avec cette jument. Une très belle entente ! Vendue yearling sur le ring caennais par le Haras de Goderelles, cette Diva de Godrel avait alors été acquise pour 6000 € par Claude Retaux.

15 juillet 2019
Cow Boy Tuilerie confirme
 
L'actualité provinciale battait son plein en ce jour de fête nationale. Parmi les sujets issus de ventes de Caen qui ont brillé en ce 14 juillet, mettons principalement en avant la nouvelle victoire de COW BOY TUILERIE, un fils de Biesolo récemment à l'honneur dans une épreuve support du Quinté + à Vichy. C'est cette fois-ci sur l'hippodrome en herbe de Genêts que l'élève de Claire Desmontils a été vu à son avantage. On s'attardera également sur le succès, à Agon-Coutainville, de FAKIR DE VILLODON, un fils de Hand du Vivier qui s'était déjà imposé en début de saison à Cherbourg. A son retour aux balances (voir photo ci-contre), Delphine Odienne n'a pas caché l'estime qu'elle portait à son protégé : "C'est un sujet qui avait été très bien qualifié à 2 ans mais qui a ensuite connu des ennuis de santé. On a pris notre temps avec lui car il ne manque pas de qualité."  A noter que la sœur utérine de ce poulain, Ibélia de Villodon (Kiwi), sera présente sur le ring caennais à l'automne prochain. 

Les gagnants du 14 juillet :
Genêts : COW BOY TUILERIE (Biesolo - Quyalla d'Avril) - Présenté yearling par Laurent Pellerot et acquis pour 2800 € par Hervé Morel
Laon : DIVIN DU MONT (Prince Gédé - Qualinda du Donjon) - Présenté yearling par Guy Quentin et acquis pour 13 000 € par Grégoire Houel
Agon-Coutainville : FAKIR DE VILLODON (Hand du Vivier - Tsarine d'Epinay) - Présenté yearling par la EARL de Villodon et acquis pour 1300 € par Delphine Odienne
Bagnoles-de-l'Orne : FLORIDE DES VAUX (Saxo de Vandel - Noisette des Vaux) - Présentée yearling par la EARL Blestel et acquise pour 7000 € par M. Dalifard
Bagnoles de l'Orne : FEELING DE SOMOZA (Opus Viervil - Panada de Jouy) - Présenté yearling par Laurence Curti et acquis pour 2000 € par Catherine Bossuet

13 juillet 2019
Gun Sissi avec la manière
 
Vendredi (12 juillet), c’était soir de première de meeting d’été à Cagnes-sur-Mer. Pour cette réunion d’ouverture, GUN SISSI a laissé l’une des plus belles impressions de la soirée. Mené par Steve Stefano, ce poulain défendant la casaque de Philippe Savinel a contourné le peloton au dernier passage en face, puis, passé seul en tête dans le dernier tournant, n’a fait qu’accroître son avance dans la ligne droite pour s’imposer avec la manière. Déjà victorieux à trois reprises lors de ses cinq premières sorties (ses deux autres tentatives se sont soldées par des accessits d’honneur), ce fils de Vabellino s’annonce vraiment comme l’un des meilleurs 3 ans du Sud-Est. Présenté yearling sur le ring caennais par la EARL Maillet, ce sujet avait alors été acquis pour 7500 € par Yannick-Alain Briand. Sa  sœur utérine, Impériale Sissi (Ulysse), sera à son tour l'objet d'enchères lors des prochaines ventes d'automne.

11 juillet 2019
Un "Meaulne" Foudroyant !
 
S’il avait déjà eu l’occasion d’obtenir plusieurs accessits cette saison, et notamment deux 2ème places à Nantes, FOUDROYANT MEAULNE n’avait pu encore passer le poteau en vainqueur. Cette lacune est corrigée depuis mercredi (10 juillet) avec la victoire du protégé de la famille Prioul aux Sables-d’Olonne. Un succès acquis avec autorité dans la réduction de 1’17’’4 sur le parcours des 2775 mètres. Présenté foal sur le ring caennais par l’Elevage de la Barbetière lors des vacations 2015, ce fils de Meaulnes du Corta avait lors été acquis pour 1200 € par Régis Fleury. A noter que la sœur utérine de ce sujet, Ilenska of Night (Koréan), sera présente sur le ring lors des prochaines ventes d’automne.

10 juillet 2019
Castello Fabulet brille à Biarritz !
 
C’est chaque année l’un des rendez-vous incontournable de l’été dans le Sud-Ouest. Le meeting de Biarritz, cher au regretté Maurice de Folleville, a débuté voici quelques jours et va se prolonger jusqu’à la fin du mois de juillet. Mardi (9 juillet), la troisième réunion estivale aura vu CASTELLO FABULET s’imposer dans la plus belle épreuve de la soirée. Une deuxième victoire cette saison (la cinquième au total) pour ce fils de Que Je T’aime dont les gains dépassent désormais les 110 000 €. Présenté yearling lors des vacations caennaises 2013, ce premier rejeton de Tastania de Viette (d’où également la prometteuse Fastania de Viette) avait alors été adjugé pour 3800 € à Emmanuel Varin qui l’exploite depuis le début de sa carrière.

08 juillet 2019
Les gagnants du week-end
 
Si CLEANGAME (Ouragan de Celland) et CORAIL D’AURE (Cygnus d’Odyssée) ont marqué de leur empreinte ce premier week-end de juillet (voir article précédent), plusieurs autres sujets vendus sur la place caennaise ces dernières années se sont également montrés à leur avantage. Outre la troisième victoire de rang, à Feurs, de CELIA DE FEUGERES (Jag de Bellouet), on mettra notamment en avant la belle réussite de l’élevage Lasseur avec les succès de GERGOVIE DE GODREL (Uniclove), aux Andelys, et de DIVA DE GODREL (Kool du Caux), à Oraison, cette dernière déjà victorieuse pour la sixième fois cette saison.

Les gagnants du week-end :
Vichy : CLEANGAME (Ouranga de Celland – Red Bell) – Présenté yearling par Alain Beaumont et acquis pour 11 000 € par Jean-Michel Rancoule et Jean-Pascal Bragato
Vichy : CORAIL D’AURE (Cygnus d’Odyssée – Murcia) – Présenté yearling par Eric et Franck Delarue et acquis pour 23 000 € par Normandie Trot
Feurs : CÉLIA DE FEUGÈRES (Jag de Bellouet – Emma de Feugères) – Présenté yearling par Bernard Raulline et acquise pour 27 000 € par Normandie Trot.
Oraison : DIVA DE GODREL (Kool du Caux – Manon de Godrel) – Vendue yearling par le Haras des Goderelles et acquise pour 6000 € par Claude Retaux
Luçon : DERBY DU MAINE (Nedjd des Rondes – Soif des Olivettes) – Vendu yearling par l’écurie du Maine et acquis pour 3600 € par Jean-Luc Gillois
Chinon : ELIOT DU COUDRAI (Iton du Gîte – Sa Chérie) – Vendu yearling par Benoît et Albert Maillet et acquis pour 1200 € par Jacques Delaunay
Les Andelys : GERGOVIE DE GODREL (Uniclove – Romane de Godrel) – Vendue yearling par le Haras des Goderelles et acquis 15 000 € par l’ecurie Arnaud Maillard

06 juillet 2019
Cleangame et Corail d Aure font honneur à leur réputation
 
C'était l'attraction de ce samedi (6 juillet). L'un des meilleurs hongres du moment, CLEANGAME, se produisait sur l'hippodrome de Vichy, dans le réputé Grand Prix du Conseil Municipal. Et l'élève de Jean-Michel Bazire a fait honneur à sa réputation. En tête depuis la mi-parcours, il s'est contenté de contrôler ses rivaux dans la ligne droite, et notamment ses deux compagnons d'entraînement, Blé du Gers et Valokaja Hindo, faisant dire à son entraîneur-driver : "Le cheval était parfait, aussi bien dans sa cadence que dans son mental. Il s'est baladé toute la route". Une sixième victoire cette saison qui permet au représentant de Jean-Michel Rancoule de se rapprocher un peu plus des 900 000 euros de gains. Le Grand Prix des Sables-d'Olonne, le 18 juillet, pourrait être désormais au programme du fils d'Ouragan de Celland, acheté, rappelons-le, sur la place caennaise pour 11 000 € lors des vacations 2013 !  
Une heure plus tard, CORAIL D'AURE (photo ci-contre) n'a pas été en reste dans la belle attraction sous la selle du meeting vichyssois. Monté par Alexandre Abrivard, le représentant de Michel Gallier s'est montré intraitable au sprint, signant un troisième succès de rang (le 13ème de sa carrière). Une belle acquision signée Normandie Trot que ce fils de Cygnus d'Odyssée qui avait fait monter les enchères à 23 000 € lors de son passage sur le ring caennais en 2013.
05 juillet 2019
Hommage de Star se fait remarquer aux qualifs
 
Les séances de qualification pour la jeune génération s’enchaînent en ce début d’été. Mardi (2 juillet), sur l’hippodrome de Meslay-du-Maine, HOMMAGE DE STAR a laissé l’une des meilleures impressions de la matinée. Passé en 1’19’’3, ce fils de Very Well Jet a notamment effectué un premier kilomètre sur un rythme rapide (1’17’’5). Exploité par la famille Baudouin, ce sujet a fait dire à Louis, le fils de Jean-Michel : « C’est un poulain intéressant. Il est compliqué mais possède de la tenue » (Source Province-Courses). Présenté yearling par Dominique Jousse lors des ventes caennaises à l’automne dernier, ce poulain avait été acquis par l’Ecurie Le Rivage et Etienne Hamard pour une somme de 12 000 €.
A Caen jeudi (4 juillet), ce sont trois nouveaux « H » vendus sur la place caennaise qui ont obtenu leur billet pour la compétition. Il s’agit d’HARRY DU BOURG (Prince Gédé), HECTOR DE BASSIERE (Quaro), et HURRY UP WELL (Obrillant). A noter que la sœur du deuxième nommé, Inès de Bassière (Pad d’Urzy), et le frère du troisième, Important Well (Roc Meslois), seront au catalogue 2019.

04 juillet 2019
Ecrin de Meslay trouve son jour
 
Si son palmarès s’ornait déjà de neuf accessits, la victoire ne lui avait encore jamais souri. C’est chose faite depuis mercredi (3 juillet) pour ECRIN DE MESLAY, très facile vainqueur à Lisieux sous la selle d’Adrien Lamy, dans l’excellente réduction kilométrique de 1’15’’8 sur le parcours des 2725 mètres. A noter que ce fils de Séverino est issu de Fiona Volo (Sabre d'Avril), une sœur utérine du champion de l’écurie Viel, Abo Volo (Prix d’Amérique 1997). Présenté yearling par Jean-Marc Constantin lors des vacations caennaises 2015, cet Ecrin de Meslay avait alors été acquis par l’écurie Arnaud Maillard pour une somme de 5500 €.

03 juillet 2019
Une belle réussite printanière
 
Les sujets issus des Ventes de Caen ont été particulièrement en réussite durant les mois de mai et juin. Ainsi, sur cette période, ce ne sont pas moins de 100 gagnants (générations « C » à « G ») qui ont été recensés ! Si CLEANGAME (Ouragan de Celland) – voir photo ci-contre - et CARLY (Rolling d’Héripré) ont été vus à leur avantage à un très haut niveau en région parisienne, on mettra également en avant dans le temple du trot les probants débuts victorieux sous la selle de l’excellent ECLAT DE REP (Texas Charm). En province, CROMY (Baccarat du Pont), vainqueur de l’étape du Trophée Vert à Niort, et CORAIL D’AURE (Cygnus d’Odyssée), doublement à l’honneur à La Capelle et à Laval, n’ont pas été en reste. Dans les plus jeunes générations, FAKIR DE L'ECLUSE (Chef du Châtelet), FASTY DU LUOT (Roi Vert), FILLE DE PAIL (Tango Quick), GETZ (Séverino), GEPETTO DE GODREL (Saxo de Vandel), GULLA LOVE (Repeat Love) ou encore GROOM DANCER (Séverino), pour ne citer qu’eux, ont également marqué de leur empreinte la période printanière. L’été s’annonce sous les meilleurs auspices !

02 juillet 2019
Fasty du Luot, une habituée du succès
 
Gagnante de ses deux premières sorties l’an passé (Meslay-du-Maine et Argentan), FASTY DU LUOT (Roi Vert) a ensuite été ménagée par son entourage. Revenue à la compétition ce printemps (disqualifiée pour sa rentrée à Angers), la protégée de Matthieu Abrivard a vite repris ses bonnes habitudes en s’imposant à Durtal au début du mois de juin. Et, dans la foulée de cette victoire, on l’a encore vue à son avantage à Vichy, lundi (1er juillet), portant ainsi son pourcentage de réussite à la gagne à 80 % ! Un très joli début de carrière pour cette pouliche présentée yearling par l’Elevage du Luot lors des vacations caennaises 2016 et acquise par le duo Jean-Michel Rancoule-Jean-Pascal Bragato pour une somme de 2800 €.
A noter également ce lundi le succès, à Sablé-sur-Sarthe, de DIABLO DE CAPONET, un fils de Koréan qui connaît lui aussi une belle réussite cette saison puisque trois de ses six dernières sorties se sont soldées par des victoires. Présenté foal sur le ring caennais en 2013 par Laurent Gabriel, ce sujet avait alors tapé dans l’œil de René Lardeux, Abel Cormier et Eddy Planchenault, son actuel entraîneur, qui s’en étaient rendus acquéreur pour une somme de 4200 €.

01 juillet 2019
Ekir de Mai persiste
 
A l’occasion du dernier week-end du mois de juin, plusieurs sujets issus des ventes caennaises se sont montrés à leur avantage aux quatre coins du territoire. Mettons en avant la nouvelle victoire, à Villeneuve-sur-Lot, d’EKIR DE MAI (So Lovely Girl), un élève de Damien Laisis qui s’était déjà imposé à Beaumont-de-Lomagne il y a un mois environ. A Erbray, GABEUR DAIRPET (Séverino) a pour sa part débloqué son compteur, sous la conduite de son entraîneur Claude-Marie Fougères. A noter que le frère utérin de ce poulain, Iglon Dairpet (Doberman), sera présent sur le ring caennais lors des prochaines ventes d’automne, tout comme d’ailleurs Irish de la Cour (Gazouillis), un demi-frère d’EPOPEE DE LA COUR (Rombaldi), à l’honneur dimanche du côté de Mansle.

Les gagnants du week-end :
Villeneuve-sur-Lot : EKIR DE MAI (So Lovely Girl – Up To Date) – Présenté yearling par Jacky Madeleine et acquis pour 4000 € par l’Ecurie du Mascaret
Montmirail : ETERNITY DE NILREM (Ushiro Gwen – Sara du Beauvoisin) – Présentée yearling par Maxime Merlin et acquise pour 1500 € par Jean-Pierre Clément
Mansle : EPOPEE DE LA COUR (Rombaldi – Karolyne Lesdelles) – Présentée yearling par l’EARL de la Tour et acquise pour 2200 € par Patrice Ledramp
Cavaillon : EGLANTINE DE MONTI (Satchmo Wood – Narima de Monti) – Présentée yearling par Daniel Bazin et acquise pour 5000 € par l’Ecurie Philippe Daugeard
Montmirail : FARANDOLE DES BOIS (Quido du Goutier – Orchidée des Bois) – Présentée yearling par Joseph Leguillochet et acquise pour 7500 € par Frédéric Retaux
Erbray : GABEUR DAIRPET (Séverino – Prunelle du Pré) – Présenté yearling par le Haras Dairpet et acquis pour 4000 € par Lionel Chevalier et Robert Garnier

29 juin 2019
Duc du Goutier et Fakir de l Ecluse font le job !
 
En plein épanouissement cette saison et déjà victorieux notamment à trois reprises en province (Pontchâteau, Amiens et Caen), DUC DU GOUTIER a, vendredi soir (28 juin), franchi un palier en s'imposant d'entrée de jeu sur l'hippodrome de Vincennes. Associé à Jean-Philippe Monclin, le protégé de Sébastien Tessier s’est montré le plus pugnace à la lutte, faisant ainsi le bonheur de tout son entourage (voir photo ci-contre). En l’espace de quatre mois, ce fils de Goetmals Wood a boosté son capital gains de plus de 40 000 €. Passé sur le ring caennais lors des vacations 2014, ce sujet présenté par la SCEA des Bissons avait été acquis pour 12 000 € par Jean-Pierre Guérin.
Au cours de cette soirée, FAKIR DE L'ECLUSE a également été vu à son avantage sur le Plateau de Gravelle, sous la selle d'Alexandre Abrivard. On se rappelle que ce fils de Chef du Châtelet s'était déjà imposé l'an passé dans le temple du trot. Il totalise à ce jour plus de 53 000 € de gains. Présenté par Béatrice Lehericey, ce yearling avait trouvé preneur à 5000 € (Stéphane Bouisson) lors des vacations 2016 des ventes caennaises.

28 juin 2019
4 "H" qualifiés du côté de Grosbois
 
La jeune génération avait l’opportunité de valider son accès à la compétition, ce vendredi (28 juin), sur le site de Grosbois. Et parmi les 26 jeunes pousses qui ont obtenu le fameux sésame, 4 sont issus des ventes caennaises. Parmi ceux-ci, mettons en avant la belle prestation de HAPPY DANICA, une pouliche issue de la première production de l’étalon Briac Dark. Cette élève de Christian Douillet a été créditée d’une réduction kilométrique de 1’19’’2, soit le troisième meilleur temps de la matinée. A noter également les qualifications de HARVESTER, HERCULE DU PARC et HIPPARION DES VES, trois sujets dont les frères utérins respectifs, Idling (Best Of Jets), Inca du Parc (One du Rib) et Indéfectible (Cyprien des Bordes) seront présents sur le ring caennais à l’automne prochain.

Les 4 qualifiés du jour :
HAPPY DANICA(Briac Dark – Rive Bleue) : présentée yearling par le Haras de la Paumardière et acquis 7500 € par Christian Douillet et l’Ecurie Alexis Garandeau
HARVESTER (Vanishing Point – Ukraine Blonde) : présentée yearling par Philippe Beauchêne et acquis 3500 € par l’Ecurie Alexis Garandeau
HERCULE DU PARC (Nil du Rib – Tinka du Parc) : présenté yearling par Jean-Marie Vacher et acquis 3000 € par l’Ecurie Marcel Géléoc
HIPPARION DES VES (Rocklyn – Reraisna) : présenté yearling par l’élevage des Vés et acquis 12 000 € par Habib Boukriche

27 juin 2019
Groom Dancer en plein progrès
 
Déjà victorieux à Chartres le 16 mai avant de bien tenir sa partie à Vincennes (4ème), GROOM DANCER s’est une nouvelle fois montré à son avantage, jeudi (27 juin), sur l’hippodrome de Vichy, faisant afficher la bonne réduction kilométrique de 1’16’’4 sur le parcours des 2950 mètres. Deux succès en l’espace de quelques semaines pour ce poulain en plein progrès. Exploité en début de carrière par la famille Dromigny, ce fils de Sévérino fait désormais partie de l'effectif de Jens Bergmann. Présenté yearling par le Haras de la Paumardière lors des vacations 2017, ce jeune trotteur, frère utérin notamment d’Anoa (215 000 € de gains) et de Bellagio (122 000 € de gains), avait alors trouvé preneur à 6000 €.

26 juin 2019
Hulk du Cherisay, la note aux qualifs
 
Mardi (25 juin), l’hippodrome de Laval était le cadre d’une séance de qualification. Et parmi les 17 sujets de 2 ans qui ont obtenu leur billet pour la compétition, HULK DU CHERISAY a été l’une des bonnes notes de la matinée. Ainsi, ce fils de Rêve de Beylev s’est vu attribuer deux étoiles par le journal « Province-Courses », faisant dire notamment à son entraîneur, Dominique Lemétayer : « C’est l’un des meilleurs poulains que j’ai entraînés. A revoir l’année prochaine. Il devrait très bien réussir au trot monté. » Présenté yearling l’an passé sur le ring caennais par le Gaec Bansard, ce poulain avait été acquis par Chantal Couespel pour une somme de 2800 €.

25 juin 2019
"Dauphine" et "Gepetto" brillent
 
On l’avait vu à son avantage l’hiver dernier sur l’hippodrome de Paris-Vincennes (voir photo ci-contre). Lundi (24 juin), DAUPHINE DE CLÉCY a retrouvé le chemin du succès en terre bretonne, à Saint-Brieuc, associée à Matthieu Abrivard. La fille de Pablo dépasse désormais la barre des 90 000 euros, elle qui avait également brillé en réunion Premium à pareille époque l’an passé du côté de Vichy. Présentée yearling par Michel Leconte lors des ventes caennaises 2014, cette Dauphine de Clécy avait alors été acquise par l’écurie Varin pour une somme de 800 euros. Ce même lundi, on soulignera également la nouvelle victoire, à Beaumont-de-Lomagne, de GEPETTO DE GODREL, la quatrième lors de ses cinq dernières sorties. Un poulain en plein épanouissement que ce fils de Saxo de Vandel, présenté yearling par le Haras des Godrelles et qui avait trouvé preneur à 5500 euros (Ecurie Karibou) lors des vacations 2017.
 

24 juin 2019
Célia de Feugères et Fille de Pail confirment
 
Si le très bon GÉNÉRAL DU PARC (Lejacque d’Houlbec), lauréat, rappelons-le, du Prix Paul Viel (Groupe II), n’a pu se montrer à son avantage dimanche dans le Groupe I Prix Albert Viel (il a dû se contenter de la 6eme place), quelques sujets issus comme lui des ventes caennaises ont rempli leur contrat en province lors de ce congé de fin de semaine (22 et 23 juin). Mettons notamment en avant les nouvelles victoires de CÉLIA DE FEUGÈRES (Jag de Bellouet), à Feurs, et de FILLE DE PAIL (Tango Quick), à Graignes, deux sujets qui venaient de briller respectivement à Marseille et à Saint-Malo. Saluons également les premières de GOTTA FEELING (Néoh Jiel), à Rânes, et de FRÉDO DAIRPET (Théo Josselyn), à Granville, ce dernier bien entouré à son retour aux balances (voir photo ci-contre).

Les gagnants des 22 et 23 juin
Jallais :CACHEMIRE BABOU (Oakwood du Closet – Origine du Cap) – Présenté yearling par le Haras du Boulay et acquis pour 1500 € par Bernard Plaire.
Feurs : CÉLIA DE FEUGÈRES (Jag de Bellouet – Emma de Feugères) – Présenté yearling par Bernard Raulline et acquise pour 27 000 € par Normandie Trot.
Arras : DESIREZ-MOI (Origan Lap – Katy Chouan) – Présenté foal par Guillaume Tugler et acquis pour 3200 € par Thierry Devouassoux.
Graignes : FILLE DE PAIL (Tango Quick – Qualité des Rondes) – Présentée yearling par le Haras d’Atalante et acquise pour 2200 € par Patrick Cornière.
Granville : FRÉDO DAIRPET (Théo Josselyn – Our Love Cherry) – Présenté yearling par le Haras Dairpet et acquis pour 4 200 € par un acheteur anonyme.
Rânes : GOTTA FEELING (Néoh Jiel – Toscane Idole) – Présenté yearling par Dominique Jousse et acquis pour 3200 € par l’écurie Philippe Daugeard.

21 juin 2019
Darling Fligny prend goût au succès
 
Partie vers d’autres horizons l’an passé, en Suisse très exactement, puis revenue sur notre sol ce printemps, DARLING FLIGNY ne cesse d’apporter de vives satisfactions à son nouvel entraîneur, Anthony Tintillier. Lauréate à Lyon-Parilly le 3 mai, puis à Paray-le-Monial un mois plus tard, la fille de Quel Amour Dudel a enregistré un troisième succès, jeudi (20 juin), sur l’hippodrome de Vichy. Une victoire acquise au prix d’une très belle fin de course, dans l’excellente réduction kilométrique de 1’14’’7 sur le parcours des 2.800 mètres. Présentée yearling sur le ring caennais par le Haras de Fligny, cette Darling Fligny avait trouvé preneur à 2500 €, par l’intermédiaire de Bruno Paleau, premier mentor de cette jument.

20 juin 2019
Ecu du Saj se plaît dans le Sud-Est
 
Voilà à peu près deux mois qu’ECU DU SAJ a rejoint les boxes du sudiste Jean-Charles Féron. Et l’on moins que l’on puisse dire c’est que ce fils d’Un Trésor s’est parfaitement adapté à son nouvel environnement. Lauréat à Hyères le 11 mai, il a doublé la mise, mercredi (19 juin), sur l’hippodrome de Marseille-Borély et en a profité pour pulvériser son record, faisant afficher la réduction kilométrique de 1’14’’5. Précédemment exploité dans l’Ouest de la France et notamment victorieux l’an passé sous la selle à Laval, cet Ecu du Saj, présenté yearling sur la place caennaise par le Haras des Rivettes, avait alors été acquis pour 3200 euros par Alain Desmarres.

19 juin 2019
Une première parisienne pour Emeraude de Bougy
 
On l’avait déjà vu à son avantage à Mauquenchy mais aussi à Lisieux mais jamais encore en région parisienne. Pour sa deuxième tentative sur l’hippodrome de Paris-Vincennes, EMERAUDE DE BOUGY a mené sa tâche, mardi soir (18 juin), sous la conduite du jeune Alexis Garandeau. Cette fille de Sereno, présentée yearling par la SCEA des Ferrières en octobre 2015, avait alors été acquise par Thierry Devouassoux pour une somme de 2500 € après avoir déjà été négociée un an plus tôt comme foal pour une somme de 1800 €. A l’automne prochain, la sœur utérine de cette jument, Isa Catz (Nil du Rib), sera à son tour présente sur le ring caennais.

18 juin 2019
Cow Boy Tuilerie dégaine à point nommé
 
Après trois parcours dans les jambes ce printemps, COW BOY TUILERIE (Biesolo) a marqué de son empreinte, lundi (17 juin), l’épreuve support du Quinté + sur l’hippodrome de Vichy. L’élève de Claire Desmontils est venu s’imposer au prix d’un joli sprint, signant ainsi son troisième succès, le plus beau depuis le début de sa carrière. Présenté sur le ring caennais en 2013 par Laurent Pellerot, ce neveu de l’excellent Hozay de Mars (plus de 430 000 de gains) avait alors été adjugé pour 2800 euros à Hervé Morel. A noter également ce lundi sur les bords de l’Allier la nouvelle victoire de EL PARDO (Quai Bourbon), qui a confirmé son succès du 21 mai sur cette même piste. Michaël Chevalier, son actuel entraîneur, s’était rendu acquéreur pour 4000 euros de ce sujet élevé par le Comte Dominique de Bellaigue.

17 juin 2019
Etoile de la Cour fait des heureux
 
En ce week-end de la mi-juin, quelques sujets issus des ventes caennaises ont à nouveau brillé sur différents hippodromes provinciaux L’occasion ici de mettre en avant la victoire, dimanche à  Avranches (16 juin), d’ETOILE DE LA COUR, une fille de Soleil du Fossé déjà vue à son avantage l’an passé aux Sables-d’Olonne. Une victoire acquise certes sur tapis vert mais qui a permis au jeune Pierre Beunardeau d’enregistrer une première (voir photo ci-contre). Bravo à lui. A noter également à Mondoubleau le premier succès de la carrière de FLORE D’AVIGNERE, une fille de Tucson dont la sœur utérine, Ipomée d’Avignère (Uniclove), fait d’ores et déjà partie des inscrits du catalogue 2019.

Les gagnants de dimanche :
Pontchâteau :COMANCHERO BEACH (Power Jet – Katia des Falaises) – Présenté yearling par Nadia Guervenou et acquis pour 3200 par l’Ecurie MB
Lyon-Parilly : DAPHNE DU ROUMOIS (Prince d’Espace – Park Avenue Jet) – Présenté yearling par l’Elevage du Roumois et acquis pour 10 000 € par Normandie Trot
Avranches : ETOILE DE LA COUR (Soleil du Fossé – Uriza de la Cour) – Présentée yearling par l’EARL de la Tour et acquise pour 3000 € par Alexandre Guyard
Mondoubleau : FLORE D’AVIGNERE (Tucson – Tess d’Avignère) – Présentée yearling par Gilles Levasseur et Jean Simon et acquise pour 6500 € par Anita Ogeron



15 juin 2019
Eclat de Rep marque son entrée sous la selle
 
Victorieux à huit reprises à l’attelage à l’âge de 3 et 4 ans, pour onze tentatives, ECLAT DE REP avait dû se contenter d’accessits depuis le début de cet exercice 2019. Pour ses premiers pas au monté, vendredi soir à Vincennes (14 juin), le fils de Texas Charm, associé à Damien Bonne, a brillamment renoué avec le succès, faisant afficher la réduction kilométrique de 1’14’’4 sur le parcours des 2 700 mètres de la grande piste. Une victoire qui n’a souffert d’aucune discussion et qui laisse présager d’un bel avenir dans la spécialité. Présenté par l’Ecurie Rep, ce sujet issu de la même famille maternelle que l’étalon Tarass Boulba avait été acquis yearling sur la place caennaise par l’écurie de François-Pierre Bossuet, pour une somme de 8500 €.

14 juin 2019
Des "H" appliqués
 
Les séances de qualifications réservées à la jeune génération s’enchaînent actuellement. Jeudi, une bonne soixantaine de sujets ont obtenu leur visa pour la compétition sur l’hippodrome de La Prairie. Et parmi ceux-ci cinq sont issus des ventes caennaises. Citons HASIR (voir photo ci-contre), un fils de Briac Dark présenté sous l’entraînement de Philippe Billard et qui a décroché le fameux sésame en 1’19’’5, ou encore HARLEM POTERIE (Voltigeur de Myrt), un élève de Christophe Clin dont le frère utérin, Idaho Poterie (Rican Way), sera présent sur le ring à l’automne prochain.

Les 5 qualifiés de ce jeudi 13 juin à Caen
HASIR (Briac Dark – Balzir) : présenté yearling par le Comte Dominique de Bellaigue et acheté 12 000 € par l’Ecurie Le Trémont
HARLEM POTERIE (Voltigeur de Myrt – Arcadia Poterie) : présenté yearling par l’élevage de La Poterie et acheté 11 000 € par Christophe Clin, Daniel Lhuissier et Jérôme Lhuissier
HELIA DE VALMONT (Meaulnes du Corta – Ariane de Varville) : présentée yearling par Brigitte Victoire et achetée 3000 € par l’élevage Manulau
HORTENSE DU BOCAGE (Magnificent Rodney – Plume Bleue) : présentée yearling par Geneviève Lung et achetée 5500 € par Christophe Clin et Ludovic Dumouchel
HOLLYWOOD NIGHT (Boccador de Simm - Night In London) : présentée foal par le Haras de Gravelle et achetée 6500 € par D. Armellini

13 juin 2019
Gondor, un sujet éclectique
 
On l’avait déjà vu à son avantage sous la selle à Chatillon-sur-Chalaronne au mois d’avril. Mercredi à Marseille  (12 juin), GONDOR a doublé la mise mais cette fois-ci à l’attelage. Une victoire acquise avec facilité par ce sujet éclectique entraîné par Emile Gout, dans la bonne réduction kilométrique de 1’17’’3. Présenté yearling sur le ring caennais par le Haras de Brassé, ce fils de Prince Gédé avait été acquis pour 2000 € par Valentin Poupiot et Maxime Cantin.

12 juin 2019
Carly intouchable
 
Les semaines se suivent et se ressemblent pour CARLY. Tout juste sept jours après avoir fait sien le Prix Perseus (Course A), le fils de Rolling d’Héripré a poursuivi sa moisson de victoires (la 20ème de sa carrière), mardi (11 juin), sur l’hippodrome du Plateau de Gravelle à l’occasion du réputé Prix Jean-Paul Fairand (Gr. III). Monté à la perfection par la jeune néo-pro Emeline Desmigneux, qui s’entend vraiment à merveille avec ce hongre de 7 ans (6 associations gagnantes sur 6), le protégé de Thierry Duvaldestin, qui défend la casaque de Michel Nadji, s’est une nouvelle fois montré intouchable, faisant afficher la très belle réduction kilométrique de 1’11’’2, son nouveau record. La belle aventure continue donc pour tout l’entourage de ce puissant sujet acquis, rappelons-le, pour 17 000 € lors des Ventes de yearlings caennaises, très précisément le 17 septembre 2013.

11 juin 2019
Fille de Pail sur le bon chemin
 
En ce lundi de Pentecôte (10 juin), plusieurs sujets âgés de 3 et 4 ans issus des ventes de Caen ont brillé sur différents hippodromes provinciaux. Parmi ceux-ci, citons FILLE DE PAIL, une fille de Tango Quick qui, pour sa quatrième sortie publique, a fait fi de l’opposition du côté de Saint-Malo. Verdict du chronomètre pour cette pouliche entraînée par le manchois Patrick Cornière : 1’16’’6 sur le parcours des 2 950 mètres, elle qui venait déjà d’être créditée voici quelques semaines d’une réduction flatteuse de 1’12’’9 lors d’une troisième place sur l’anneau caennais. Assurément, cette jeune trotteuse ne devrait pas s’arrêter en si bon chemin. Signalons également les premières de GORKI BRIO (Oiseau de Feux) et GERIBIA DU PARC (Mon Premier Céhère), une pouliche dont la sœur utérine, Iliana du Parc (One du Rib), sera présente sur le ring caennais lors des prochaines ventes d’automne.

Les gagnants du lundi de Pentecôte :
Le Neubourg : FARAON D’EP (Sancho Turgot – Quelle Airemme) – Vendu yearling par le Haras d’Ep et acquis pour 3800 € par les écurie Anne et Maillard
Saint-Malo : FILLE DE PAIL (Tango Quick – Qualité des Rondes) – Vendue yearling par le Haras d’Atalante et acquise pour 2200 € par Patrick Cornière
Montauban : FILOU DE SITA (Nahar de Béval – Ness de Sita) – Vendu yearling par Yves Lemoine et acquis pour 1800 € par un acheteur anonyme
Thouars : GORKI BRIO (Oiseau de Feux – Rita Petrovna) – Vendu yearling par l’Elevage d’Occagnes et acquis pour 4800 € par Claude Isquin
Montauban : GERIBIA DU PARC (Mon Premier Céhère – Uséria du Parc) – Vendue yearling par Annick Vacher et acquise pour 1300 € par Christophe Levacher et Michel Salvat

10 juin 2019
Trois sur quatre pour Fasty du Luot
 
En ce dimanche de Pentecôte (9 juin), FASTY DU LUOT, sujet invaincue l’an passé en deux tentatives mais disqualifiée lors de sa récente rentrée angevine, a brillamment remis les pendules à l’heure sur la piste en herbe de Durtal. Mathieu Abrivard était aux commandes de sa pensionnaire acquise yearling sur la place caennaise par Jean-Michel Rancoule et Jean-Pascal Bragato, deux hommes qui avaient déjà connu de belles satisfactions avec le père de cette pouliche, Roi Vert.
A noter également, du côté d’Avignon, le nouveau succès de DIVA DE GODREL (Kool du Caux), le cinquième depuis le début de la saison.

Les gagnants du dimanche de Pentecôte :
Avignon : DIVA DE GODREL (Kool du Caux – Manon de Godrel) – Vendue yearling par le Haras des Goderelles et acquise pour 6000 € par Claude Retaux
Paray-le-Monial : DARLING FLIGNY (Quel Amour Dudel – Miesque de l’Aron) – Vendu yearling par le Haras de Fligny et acquis pour 2500 € par l’Ecurie Bruno Paleau
Durtal : FASTY DU LUOT (Roi Vert – Tatiana du Luot) – Vendue yearling par Elevage du Luot et acquise pour 2800 € par l’Ecurie Rancoule et Jean-Pascal Bragato
Gournay : FORZA DIGÉO (Let’s Go Along – Nuit d’Odyssée) – Vendue foal par Eugène Richer et Daniel Coru et acquise pour 3500 € par l’Ecurie Franck Harel
Châteaubriant : GALACTIQUE MERITE (Boccador de Simm – Rhétorique Mérité) – Vendue yearling par l’élevage de la Mérité et acquise pour 6000 € par un acheteur anonyme

08 juin 2019
Gold des Champs se balade pour ses débuts
 
Qualifié en octobre dernier du côté de Bordeaux, GOLD DES CHAMPS n’a pas manqué ses débuts, ce samedi (8 juin), sur l’hippodrome de Grenade-sur-Garonne. Venu assez tôt en tête, le fils de Séréno a repris un départ à l’entrée de la ligne droite pour s’en aller quérir un très facile succès qui ne devrait pas rester sans lendemain. Demi-frère de Défi des Champs (Hulk des Champs), sujet vendu lui aussi en terre calvadosienne et aujourd’hui titulaire d’un compte en banque avoisinant les 60 000 €, ce Gold des Champs, présenté yearling sur le ring caennais par le Gaec des Champs, avait alors vu Damien Laisis, son actuel mentor, s’en rendre acquéreur pour  4000 €. Lors des prochaines ventes d’automne, Ildo des Champs, frère utérin des deux sujets susmentionnés, sera à son tour mis en vente sur la place caennaise. Il est lui issu d’Aldo des Champs.

07 juin 2019
Un "Dairpet" peut en cacher un autre !
 
Quatre jours seulement après la brillante qualification du côté de Grosbois de High Fire Dairpet (Tag Wood) - voir actualité du 1er juin -, un autre produit du même élevage, celui de Roger Pojasek, a laissé une excellente impression lors de la séance qui s’est déroulée mardi (4 juin) sur l’hippodrome de Meslay-du-Maine. Son nom ? HASUR DAIRPET. Présenté par Jacques Bruneau pour le compte de l’écurie JR, ce fils d'Artiste de Joudes a tout simplement obtenu le meilleur chrono de la matinée, en 1’18’’1, faisant dire à son entraîneur : « C’est un drôle de canard. Il ira au monté. Pour l’année prochaine. (Source Province-Courses) ». A noter que ce sujet, qui avait été acquis pour 7 000 € l’an passé, est issu d’une sœur utérine des excellents Unsert Dairpet (330 000 € de gains) et Cross Dairpet (260 000 € de gains).
Ce même jour, à Caen, HOLLIA POTERIE (Very Well Jet) a elle aussi obtenu son visa pour la compétition, en 1’19’’5. Cette jeune trotteuse, présentée en octobre dernier par l’Elevage de la Poterie, avait vu MM. Christophe Clin, Aurélien Hue et Jacky Guillou s’en rendre propriétaire pour une somme de 2500 €. A noter qu’il sera possible, lors des ventes caennaises prévues à l'automne prochain, d’acquérir le frère utérin de cette pouliche, par Bird Parker.

06 juin 2019
Corail d Aure enchaîne
 
C’était fête, mercredi (5 juin), sur l’hippodrome de Laval. En ce jour de Grand National du Trot, CORAIL D’AURE a marqué de son empreinte la plus belle épreuve sous la selle de l’après-midi. Déjà lauréat voici une quinzaine de jours à La Capelle pour sa première apparition sous l’entraînement de Laurent Abrivard, le fils de Cygnus d’Odyssée s’est une nouvelle fois joué avec maestria de l’opposition. Les 23 000 € déboursés par son entourage pour se rendre acquéreur, sur la place caennaise, de ce poulain élevé par la famille Delarue ont été amortis il y a bien longtemps. Et l’histoire ne devrait pas s’arrêter en si bon chemin.

05 juin 2019
Carly remet les pendules à l heure
 
Il est l’un des hongres les plus en vue de ces derniers mois. Déjà victorieux à cinq reprises depuis le début de l’année, CARLY venait d’essuyer un échec (disqualifié) dans le Prix Guillaume de Bellaigue (Gr. III). Mais le protégé de Thierry Duvaldestin a rapidement remis les pendules à l’heure en s’imposant brillamment en nocturne, mardi (4 juin), sur l’hippodrome de Paris-Vincennes. Une nouvelle victoire, la 19ème de sa carrière en 42 sorties, qui n’a vraiment souffert d’aucune discussion, sous la selle de la jeune Emeline Desmigneux avec laquelle il forme un tandem de choc (5 succès en 5 tentatives). Avec des gains dépassant la barre des 430 000 €, le fils de Rolling d’Héripré devrait désormais être revu mardi prochain (11 mai) dans le Prix Jean-Paul Fairand, une épreuve de Groupe III réservée aux seuls apprentis-lads-jockeys. Rappelons que ce sujet présenté aux ventes de yearlings 2013, avait alors fait tomber le marteau à 17 000 €.

03 juin 2019
Des premières !
 
En ce premier week-end du mois de juin, ce sont trois sujets acquis ces dernières années sur le ring caennais qui ont réussi à débloquer leur compteur. Citons tout d’abord GOOD PLAY JEPHI (Ulysse), poulain entraîné par André Le Courtois qui a frappé d’entrée de jeu sur l’hippodrome champêtre de Bourigny. Ce fils d’Ulysse, vendu yearling par Philippe Jeanne, avait été acquis par Michel Salvat pour 1800 €. Sur le site de Lyon-Parilly, GET UP DE VAUVILLE (Rodrigo Jet) s’est montré dominateur et a enregistré lui aussi son premier succès associé à Serge Peltier. Ce protégé de Guillaume Huguet, présenté yearling par Marc Raulline et Emilien Collibeaux à l’automne 2017, avait alors fait tomber le marteau à 9000 €. Quant à FINA MIX (Full Account), c’est du côté de Vichy qu’elle a passé pour la première fois le poteau en vainqueur. Cette pouliche élevée par Thierry Lécuyer, avait fait l’objet, en septembre 2016, d’une enchère de 2000 € signée Jacky Planchard.

01 juin 2019
Des "H" prometteurs
 
Vendredi (31 mai), c’est sur le site de Grosbois que quatre sujets de la jeune génération vendus à Caen l’an passé ont obtenu leur billet pour la compétition. Le normand Bruno Marie a réalisé un joli tir groupé avec trois sujets qui ont fait preuve d’une belle application pour obtenir le fameux sésame. Arrière-petit fils de la classique Corte (notamment génitrice de Look de Star et troisième mère de Feeling Cash lauréat le soir même du Prix Lavater), HIGH FIRE DAIRPET (Tag Wood) s’est tout simplement montré le plus rapide de la matinée (1’17’’3). Un chrono pour le moins flatteur qui a fait dire à son entraîneur : " Vu ses temps du matin à la maison, je le savais capable d'une telle prestation. Il devrait également se distinguer au monté à l'avenir (source Paris-Turf) " . Ses deux compagnons de boxes, HYROPHARE (Ouragan de Celland), poulain issu de la même souche que les excellents Chétive et Forli, et HUNO DE TOUCHYVON (Severino), de la même famille que la semi-classique Valacirca, ont eux été admis en 1’19’’2 et 1’20’’3. Quant à HECTOR DES CHAMPS (Prince d’Espace), dont l’arrière-grand-mère, Olga de Rivière, est à la base du classique Hulk des Champs, présenté par Bruno Bourgoin, il a fait afficher la bonne réduction kilométrique de 1’18’’5.
Du côté de Caen, où se déroulait là aussi ce vendredi une séance de qualification, HYPERION DU BOCAGE (Vittel de Brévol), acquis également sur le ring caennais, s’est montré bien à son travail en obtenant son passeport en 1’19’’1. Ce poulain est un frère utérin, notamment, de Canone du Bocage, déjà victorieuse à 11 reprises.

Les « H » qualifiés du vendredi 31 mai

HECTOR DES CHAMPS(Prince d’Espace – Barbie des Champs) – Vendu yearling par M. Hubert Bunel et acheté 4800 € par M. Michel Agostini
HIGH FIRE DAIRPET (Tag Wood – Bahia Blanca) – Vendu yearling par le Haras Dairpet et acheté 6000 € par l’Ecurie Marcel Géléoc
HUNO DE TOUCHYVON (Severino – Una Bella Somolli) – Vendu yearling par la SCEA de Touchyvon et acheté 3800 € par l’Ecurie Marcel Géléoc
HYROPHARE (Ouragan de Celland – Anda Sola) – Vendu yearling par M. Claude Brière et acheté 7000 € par M. Alexis Grima
HYPERION DU BOCAGE (Vittel de Brévol – Ladylike) – Vendu yearling par Mme Geneviève Lung et acheté 5000 € par la SCEA Ecurie Brindor

31 mai 2019
Six nouveaux gagnants
 
Ce sont très exactement six sujets vendus sur la place caennaise (générations "C" à "G") qui se sont mis en évidence en ce jeudi de l’ascension (30 mai), de la Normandie au Sud-Est en passant par le Sud-Ouest. A noter le plaisant succès, du côté de Nantes (réunion Premium), d’EUSÉBIO DU ROUMOIS (Jag de Bellouet), monté par le jeune Florent Guérineau. Rappelons que ce représentant de Jean-Pierre Alix avait déjà laissé entrevoir de belles dispositions l’été dernier sous la selle en s’imposant consécutivement à trois reprises à Caen et Cabourg (deux fois). Signalons également à Montauban les bons débuts victorieux de FIEGO DE FOSSAVIE (Tiégo d’Etang), élève de Denis Brossard.

Les gagnants du jeudi de l’ascension
La Rochelle : DIABLO DE CAPONET (Koréan – Naya de Joudes) – Vendu foal par M. Laurent Gabriel et acheté 4200 € par MM. René Lardeux, Abel Cormier et Eddy Planchenault
La Réole : DÉESSE DU BOUILLON (Que Je T’aime – Pin Up d’un Soir) – Vendue yearling par M. Frédéric Roullier et achetée 1300 € par M. Jean-Luc Gohier
Nantes : EUSÉBIO DU ROUMOIS (Jag de Bellouet – Park Avenue Jet) – Vendu yearling par l’élevage du Roumois et acheté 25 000 € par l’Ecurie d’Em, Ecurie Tony Le Beller et le Haras de la Barbotière
Montauban : FIÉGO DE FOSSAVIE (Tiégo d’Etang – Kim Fly) – Vendu yearling par M. Jean-Luc Poulain et acheté 6000 € par l’Ecurie de Narmont
Dozulé : FIER DE LA LOGE (Quick de la Loge – Téva de la Loge) – Vendu yearling par M. Patrick Gonot et acheté 3200 € par M. Michel Salvat
Avignon : FOX TROT CERISE (Univers Turgot – Ramona Cerise) – Vendu yearling par l’Elevage Cerise et acheté 5500 € par Mme Corine Berger et MM. Alain Vivier-Merle, Marc Cloux et Jean Moine

29 mai 2019
Getz et Du Rhum des Iles à l'honneur
 
La réunion Premium de mardi (28 mai) sur l’hippodrome de Pontchâteau aura vu deux sujets issus des ventes de Caen se mettre en évidence. C’est ainsi que d’entrée de jeu, GETZ (Severino), poulain présenté par le normand Yann Lorin, s’est montré pour la deuxième fois à son avantage, lui qui avait déjà frappé lors de ses débuts à Graignes au mois de février. Plus tard dans l’après-midi, DU RHUM DES ILES (Quisling d’Anjou) - photo ci-contre-, élève de Damien Marsault qui retrouvait sa spécialité de prédilection, en a lui profité pour enregister le dixième succès de sa carrière sous la selle. Un joli coup de deux en région Pays de Loire.

Les vainqueurs du jour à Pontchâteau :
GETZ (Severino - Unforgettable) : vendu yearling par le Haras des Chardonnerets et acheté pour 6 500 € par M. Yann Lorin
DU RHUM DES ILES (Quisling d'Anjou - Palm Beach) : vendu yearling par M. Nicolas Lecerf et acheté pour 9 000 € par M. Damien Marsault
27 mai 2019
Cromy marque son entrée dans le Trophée Vert
 
Le Trophée Vert bat son plein en cette période printanière. Et pour sa première apparition cette saison dans le circuit, CROMY a, dimanche (26 mai), mis à la raison tous ses adversaires du côté de Niort où se disputait la 6ème étape de ce Tour de France des trotteurs sur herbe. Une dixième victoire dans la carrière de ce fils de Baccarat du Pont parti s’exiler quelques mois l’hiver dernier dans le Sud-Est, où il s’est d’ailleurs imposé à deux reprises, avant de revenir dans les boxes du normand Tony Le Beller. C’est sur la place caennaise, à l’automne 2013, que cet excellent sujet, dont les gains avoisinent désormais la barre des 200 000 €, avait été acquis.

Les gagnants de ce dimanche 26 mai
Niort : CROMY (Baccarat du Pont – Hitie de Feugères) – Vendu yearling par le Haras du Vieux-Château et acheté 17 000 € par l’Ecurie Tony Le Beller
La Capelle : ECUREUIL BABOU (Saphir d’Haufor – Origine du Lap) – Vendu yearling par le Haras du Boulay et acheté 3500 € par M. Jaime Ruiz.
Lignières : EMBLÈME DE LA COUR (Look de Star – Olia Josselyn) – Vendu yearling par l’EARL de la Tour et acheté 18 000 € par Horse Média Services
La Capelle : FRANÇOIS D’HOULBEC (Ouragan de Celland – Ségolène du Vivier) – Vendu yearling par le Haras de Nesle et acheté 7000 € par M. Franck Boismartel
Beaumont-de-Lomagne : EKIR DE MAI (So Lovely Girl – Up To Date) – Vendu yearling par M. Jacky Madeleine et acheté 4000 € par l’Ecurie du Mascaret
Argentan : GIRO DE CABERT (Rieussec – Queva de Cabert) – Vendu yearling par M. Jean Pannier et acheté 3200 € par Mme Elise Guillard
Beaumont-de-Lomagne : GAZELLE DE PRÉTOT (Ugo de Nieul – Salsa de Tréli) – Vendue yearling par M. Daniel Rose et achetée 1500 € par M. Denis Rousseau

23 mai 2019
Corail d Aure, le spécialiste du trot monté
 
Son truc à lui, c’est le trot monté. Mercredi à La Capelle (22 mai), jour de Grand National du Trot, CORAIL D’AURE a enregistré le onzième succès de sa carrière sous la selle. Alexandre Abrivard, dont le papa, Laurent, gère désormais la carrière de ce fils de Cygnus d’Odyssée, était pour la première fois le partenaire de cet excellent trotteur précédemment exploité par Pierre-Emmanuel Mary. Les gains de ce sujet qui défend la casaque de Michel Gallier bordent désormais les 250 000 € ! C’est en octobre 2013 que ce Corail d’Aure, présenté par Eric et Franck Delarue, était passé sur le ring caennais, l’agence de courtage Normandie Trot s’en étant alors rendu acquéreur pour une somme de 23 000 €.

22 mai 2019
L élevage De Bellaigue brille à Vichy
 
Mardi (21 mai), le rendez-vous Premium qui avait pour cadre l’hippodrome de Vichy aura été marqué par les victoires de deux sujets vendus l'un comme l’autre sur la place caennaise par le Comte Dominique de Bellaigue. Déjà lauréat à deux reprises l’an passé, FAREL (Quai Bourbon) a retrouvé le chemin du succès. Ce poulain avait été acquis yearling pour 4800 € par son actuel entraîneur, Mickaël Cormy. Quant à EL PARDO, sa régularité a été récompensée par une jolie victoire. C’est Jonathan Cuoq qui était le pilote de cet autre fils de Quai Bourbon acquis yearling 4000 € par Mickaël Chevalier dont il défend aujourd’hui la casaque et l’entraînement.

21 mai 2019
Cinq nouveaux "H" qualifiés
 
Mardi (21 mai), les 2 ans « H » étaient pour la première fois conviés à se produire sur le site caennais. Et si cette séance de qualification a connu une belle réussite (72 poulains qualifiés sur les 106 présentés), 3 sujets vendus sur la place caennaise ont obtenu leur visa pour la compétition. Dès le premier lot, HARMONIE DAIRPET a été admise en 1’20’’6. Cette fille de Rêve de Beylev a fait dire à son entraîneur Alexis Marie : « La pouliche n’était pas très à l’aise car elle prenait des projections. Elle vaut mieux que cela mais le contrat est rempli. Elle va partir un peu aux champs mais devrait courir en fin d’été. » De son côté, Pierre Coignard s’est montré très satisfait des deux sujets acquis l’automne dernier à Caen. Fille de Rieussec, HAVANE D’AVRIL a terminé dans un style efficace : « C’est une pouliche encore un peu voyante mais elle trotte. Sa ligne droite a vraiment été très plaisante. Elle a du cadre et devrait faire une bonne jument à l’avenir. » HIMOTHY (Ulysse) - photo ci-contre - a lui obtenu son visa la deuxième fois, dans la bonne réduction kilométrique de 1’19’’5 : « Il se serait qualifié facilement le premier coup sans une faute à mi-ligne droite. La deuxième fois, mon fils, Marius, a assuré. C’est un poulain qui s’annonce prometteur. Il me fait penser à Al Capone Jet. » La comparaison est flatteuse.
On soulignera que du côté d’Amiens, où se déroulait là aussi une séance de qualification ce mardi, deux des trois jeunes pousses qualifiées ont également mis à l’honneur les Ventes de Caen. Fille d’Ouragan de Celland, HAVANA DE LA ROQUE, présentée par Julien Grumetz, a été admise en 1’19’’5 alors que son conscrit, HALLUCINANT MIRAGE (Jam Pridem), sujet dépendant de l’entraînement de Tanguy Devouassoux, a été reçu en 1’19’’7.

Les « H » qualifiés de ce mardi 21 mai :
HALLUCINANT MIRAGE (Jam Pridem – Bellis) – Présenté foal par l’élevage de la Barbetière et acquis pour 1 000 € par Thierry Devouassoux
HAVANA DE LA ROQUE (Ouragan de Celland – Simple Ondée) – Présentée yearling par le Haras de Vire et acquise 3 800 € par Philippe Grumetz
HARMONIE DAIRPET (Rêve de Beylev – Our Love Cherry) – Présentée yearling par le Haras Dairpet et acquise pour  800 € par Alexis Marie et M. Chéradame
HAVANE D’AVRIL (Rieussec – Allure de l’Iton) – Présentée yearling par l’Ecurie d’Avril et acquise pour 2 800 € par Pierre et Marius Coignard
HIMOTHY (Ulysse – Native d’Opac) – Présenté yearling par Mme Catherine Féret et acquis pour 2 800 € par Pierre et Marius Coignard

20 mai 2019
Gulla Love confirme
 
Les semaines se suivent et se ressemblent pour l’entourage de Gulla Love. Lauréate à Oraison le 8 mais, cette fille de Repeat Love, vendue yearling sur la place caennaise en 2017, a confirmé cette première victoire en dictant une nouvelle fois sa loi dimanche (19 mai) à Nîmes, associée au jeune Nicolas-Germain Lefèvre. A noter que cette petite-fille de Goetmals Wood présente dans son pedigree un inbreeding à trois générations sur And Arifant.

Les gagnants du 19 mai :
Orléans : CAVELIN (Rocklyn – Pristina) – Vendu yearling 6000 € par MM. Antoine Bézière et Jean-Pierre Ruckebush
Le Touquet : DIVIN DU MONT (Prince Gédé – Qualinda du Donjon) – Vendu yearling
13 000 € par M. Guy Quentin
Alençon : FLASH DE FROMENTEL (Kiwi – Rose de Fromentel) – Vendu yearling 3000 € par Mme Sabrina Cauchepin
Nîmes : GULLA LOVE (Repeat Love – Ulla du Goutier) – Vendue yearling 8500 € par M. Oleksandr Vorobiy

 
18 mai 2019
Hornet de l'Aumoy fait belle impression à Grosbois
 
C’était une première pour les « H », vendredi (17 mai), sur le site de Grosbois. Et si cette séance a permis à 18 des 29 rejetons inscrits d’obtenir leur visa pour la compétition, l’un des sujets qualifiés, HORNET DE L’AUMOY, a laissé une excellente impression. Associé à son entraîneur Bruno Bourgoin, ce fils de Viking de Val a en effet été admis en 1’18’’6, soit le quatrième meilleur temps de la matinée au sein de cette promotion. En septembre dernier, ce poulain, présenté par l’Ecurie de l’Aumoy, était passé sur le ring caennais et avait tapé dans l’œil de Michel Agostini qui s’en était rendu acquéreur pour 10 000 €.

 
17 mai 2019
Happy de Touchyvon et Hélium qualifiés avec brio
 
Les premiers « H » sont entrés en piste voici une dizaine de jours pour tenter d'obtenir leur examen de passage à la compétition. Jeudi (16 mai), l’hippodrome des Hunaudières, au Mans, offrait pour la première fois la possibilité à cette génération née en 2017 de décrocher le fameux sésame. Et quatre des sept sujets en lice ont réussi dans leur entreprise, dont deux issus des ventes de Caen. Il s’agit de HAPPY DE TOUCHYVON et de HÉLIUM, acceptés respectivement en 1’18’’6 et 1’20’’5 ! Issu d’Otello Pierji, le premier cité, présenté aux ventes caennaises par le GAEC de Touchyvon et acquis pour une somme de 2800 €, a fait dire à son propriétaire-entraîneur, Cédric Pilfert : " C'est un poulain que j'estime. Il s'est montré fautif à son premier essai car il a pris peur dans le premier virage. Vite en tête la deuxième fois, il a remporté son lot sans puiser dans ses réserves. Je vais le remettre au pré et le reprendre en janvier " (source Paris-Turf).  Quant au second, fils d’Ouragan de Celland et d'Airemie (demi-soeur de Red Bell, la mère d'un certain Cleangame), présenté par le Haras de Vire pour le compte du vétérinaire manchois Alain Beaumont, il avait fait monter les enchères jusqu’à 11 000 €. Philippe Lévy, qui avait eu le dernier mot lors de cette adjudication, avait ensuite placé son acquisition à l’entraînement chez Fabrice Lindrec. Une belle entrée en matière donc au sein de cette promotion.

 
16 mai 2019
Fairyland brillamment requalifié !
 
Il s’annonçait comme l’un des sujets les plus prometteurs de sa génération. Lauréat lors de ses débuts à Pornichet en août 2017 avant de doubler par deux fois la mise à Vincennes, FAIRYLAND se dirigeait alors avec de grandes ambitions vers les premières courses de Groupe réservées à sa promotion. Mais des ennuis de santé venaient à l’automne de cette même année bouleverser la suite de la carrière de ce fils de Roc Meslois. Après 19 mois d’interruption, le protégé de Jacques Bruneau est revenu en piste mardi (14 mai), à Meslay-du-Maine, et a brillamment réussi son examen de passage à la requalification. Verdict du chronomètre : 1’14’’6 sur les 2 000 mètres imposés. Son retour à la compétition pourrait désormais avoir lieu à Vincennes, le 4 juin, ou à Laval, le lendemain. Nous suivrons de très près la grande rentrée de ce poulain, lequel, présenté par Véronique Laurent et Christophe Ferouelle, avait été acquis yearling à Caen pour la somme de 6000 € par l’Ecurie Jyr, son actuel propriétaire.

 
16 mai 2019
Féria du Metz se plaît dans le Sud-Ouest
 
Si elle avait dû jusqu’alors se contenter de nombreux accessits, FÉRIA DU METZ (Trésor Wic) a passé la vitesse supérieure depuis son arrivée dans le Sud-Ouest voici un mois et demi. Ainsi, après avoir ouvert son palmarès le 7 avril, cette nouvelle protégée de Frédéric Clozier a doublé la mise jeudi (16 mai), tout en ayant obtenu entre-temps une deuxième place. Et ces trois sorties ont eu pour cadre le même hippodrome, celui de Beaumont-de-Lomagne. Cette pouliche, présentée yearling sur le ring caennais par l’élevage du Metz, avait été l’objet d’une enchère de 2800 € signée Frédéric Decoster, en octobre 2016. Un an auparavant, sa sœur aînée, Ellée du Metz (Tornado Bello), aujourd’hui titulaire d’un compte en banque de près de 50 000 €, avait elle aussi été acquise en terre normande pour 5500 €.

 
15 mai 2019
Gepetto de Godrel enchaîne
 
C’est un poulain qui ne cesse d’apporter des satisfactions à son entourage. Mardi à Vichy (14 mai), GEPETTO DE GODREL (Saxo de Vandel) a enchaîné un troisième succès de rang associé à son entraîneur Jean-François Senet, lui qui venait de briller à Reims et à Saint-Galmier dans des réunions déjà parées du label Premium. Une belle ascension donc pour ce poulain élevé par Mme Josette Lasseur (Haras des Goderelles) et acquis yearling à Caen par l’Ecurie Karibou lors des ventes 2017, pour une somme de 5500 €.

 
14 mai 2019
Une deuxième médaille en or pour "Gourgon"
 
On l’avait déjà vu à son avantage l’an passé du côté de Bordeaux. Lundi à Toulouse (13 mai), GOURGON D’ARGENT (Tango Quick) a enregistré un nouveau succès associé à Frédéric Clozier. Une victoire acquise avec une belle autorité par ce pensionnaire de Michel Hanquier, dans la réduction kilométrique de 1’16’’4. Ce poulain élevé par la famille Maillet défend la casaque de Francis Mauriet qui s’en était rendu acquéreur lors de la vente de foals en 2016, pour la somme de 2000 €. A noter que son frère aîné, Coco d'Argent (Gogo), déjà lauréat à huit reprises et titulaire d'un compte en banque de près de 100 000 €, avait lui aussi été vendu foal sur la place caennaise, pour une enchère de 4800 €.

 
13 mai 2019
Guide Moi Forgan, le petit poucet du "Saint-Léger"
 
Ce sera jour de fête, mercredi (15 mai), sur l’hippodrome de Caen. Au programme de cette réunion de gala trois Groupes et notamment le classique Saint-Léger des Trotteurs, épreuve toujours très prisée par les meilleurs 3 ans sous la selle. Et on retrouvera au départ de cette course un poulain acquis pour la somme de 8500 € en 2017 sur la place caennaise. Son nom ? GUIDE MOI FORGAN (Neutron du Cébé). L’élève de Pascal Castel, dont les débuts dans la spécialité ont été couronnés de succès sur cet hippodrome de La Prairie voici un mois, sera le petit poucet d’un classique déjà remporté par deux sujets issus des ventes de Caen : Almira Marancourt (Lilium Madrik), en 2013, mais aussi, souvenons-nous, en 1989, par le champion Ursulo de Crouay (Mivus). Un Ursulo de Crouay qui a également épinglé à son palmarès le Prix des Ducs de Normandie (dead-heat avec Shalom en 1991), et qui d’ailleurs, à ce jour, est le seul à avoir réalisé le doublé « Saint-Léger » - Prix des « Ducs » avec Bird Parker, fils de Ready Cash et donc descendant de la petite mais talentueuse (multiple placée semi-classique) Docéanide du Lilas, elle aussi acquise sur la place caennaise.
Quant au Prix Henri Ballière, troisième gros morceau du jour, il convient de se rappeler qu’il avait été marqué, en 2017, par la victoire d’un certain Dragon du Fresne (Saphir Castelets), acquis lui aussi à Caen, foal, pour 2200 € !


12 mai 2019
Gazelle du Bocage préserve son invincibilité
 
Auteur de brillants débuts victorieux à Paray-le-Monial le 22 avril, apportant au passage un premier succès à la casaque de son propriétaire, Alexandre Langue, GAZELLE DU BOCAGE s’est une nouvelle fois montrée très appliquée, samedi soir à Vichy, sous la conduite de son entraîneur Jonathan Cuoq. En s’imposant en 1’17’’ sur le parcours des 2 800 mètres, cette fille de Prince Gédé a vraiment laissé une excellente impression lors de cette réunion parée du label Premium. Présentée par Mme Geneviève Lung, cette pouliche avait fait monter les enchères à 3800 € lors de son passage sur le ring caennais en 2017.

 
09 mai 2019
Le Grand 7 le... 8 mai !
 
Les sujets vendus sur la place caennaise continuent de se mettre en évidence en ce début du mois de mai. C’est ainsi que sept d’entre eux (générations « C » à « G ») ont été vus à leur avantage mercredi (8 mai). Parmi ceux-ci trois 3 ans, dont notamment, à Oraison, GULLA LOVE (Repeat Love), jeune trotteuse entraînée par Romuald Mourice. A noter que cette pouliche défend la casaque de l’Ecurie Karibou, laquelle s’était également portée acquéreur à Caen, en 2017, d’un certain Gepetto de Godrel (Saxo de Vandel), double lauréat dernièrement (voir actualité du 2 mai). Des achats bien pensés !

Les vainqueurs du 8 mai :
Castillonnes : CHAMP DE FLEUR (Mage de la Mérité – Risée des Corvées) – Vendu yearling 5500 € par Lucien Haize
Le Mont-Saint-Michel : ECU D’AMOUR (So Lovely Girl – Perle du Vernay) – Vendu yearling 5000 € par le Haras d’Auquainville
Le Mont-Saint-Michel : FARANDOLE DES BOIS (Quido du Goutier – Orchidée des Bois) – Vendue yearling 7500 € par M. Joseph Leguillochet
Elbeuf : FLORIADOS (Land Danover – Kagoshima) – Vendu yearling 2800 € par Mme Florence Andrieu
Cluny : GIPSY (First de Retz – Morning Star) – Vendue yearling 2500 € par l’Ecurie Dry et l’Ecurie des Charmes
Oraison : GULLA LOVE (Repeat Love – Ulla du Goutier) – Vendue yearling 8500 € par M. Oleksandr Vorobiy
Le Touquet : GUE LIAN DIGEO (In Love With You – Ultesse du Pont) – Vendu foal 700 € par M. Eugène Richer

 
06 mai 2019
Cleangame encore et toujours
 
Il est l’une des plus belles histoires des Ventes de Caen. Présenté en 2013 par le vétérinaire manchois Alain Beaumont et alors acquis pour la somme de 11 000 € par Jean-Michel Rancoule et Jean-Pascal Bragato, CLEANGAME affiche aujourd’hui un compte en banque de plus de 820 000 € ! Dimanche (5 mai), l’élève de Jean-Michel Bazire s’est une nouvelle fois joué avec maestria de l’opposition dans le Prix Kerjacques. Une deuxième victoire de Groupe II pour ce fils d’Ouragan de Celland après son succès, l’été dernier, dans le Prix de Buenos-Aires à Enghien. La très belle histoire continue !
 
02 mai 2019
« Diva » et « Gepetto » : les « Godrel » à l’honneur
 
Ils ont comme points communs d’être tous deux issus de la même mère, Manon de Godrel, et d’avoir été présentés et vendus aux ventes caennaises par le Haras des Goderelles. DIVA DE GODREL (Kool du Caux) et GEPETTO DE GODREL (Saxo de Vandel) sont à l’honneur en ce début d’année. Si l’aînée, à l’entraînement chez Romuald Mourice, a déjà enregistré quatre succès dans le Sud-Est, le dernier en date à Hyères le 1er mai, son cadet, dont la carrière est gérée par Jean-François Senet, n’a pas été récemment en reste puisque, lauréat à Reims le 15 avril, il a doublé la mise quinze jours plus tard du côté de Saint-Galmier lors d’un rendez-vous paré du label Premium. Rappelons que la plus âgée de ces deux sujets avait fait monter les enchères en 2014 à 6000 € contre 5500 € trois ans plus tard pour son jeune frère.

 
28 avril 2019
Une belle entrée en matière pour Goutille
 
Qualifiée en 1’19’’3 au mois d’août dernier sur l’hippodrome de Caen, GOUTILLE (Unique Quick) n’a pas manqué ses débuts en compétition, samedi (27 avril), du côté d’Amiens. Associée à François Lecanu, la pensionnaire de Pierre-Emmanuel Mary a fait preuve d’une belle supériorité finale, ce qui lui a valu d’être doublement étoilée dans l’hebdomadaire « Province-Courses » daté du 3 mai, avec la note suivante : « Animatrice, accélère fortement dans le dernier tournant puis file au poteau ».
Rappelons que cette pouliche, présentée yearling par le Haras de Cheffreville aux Ventes caennaises  2017, avait été acquise pour le prix de 6 500 € par Laurent Sauvètre, propriétaire dont elle défend aujourd’hui la casaque.

 
22 avril 2019
Un lundi de Pâques "Gagnant"
 
Les sujets vendus sur la place caennaise se sont montrés particulièrement performants en ce lundi de Pâques. Ce sont très exactement sept trotteurs âgés de 3 à 7 ans qui ont été vus à leur avantage sur différents hippodromes provinciaux, la plus belle de ces victoires étant à mettre à l’actif de l’élève de Philippe Daugeard, COEUR DE LOUP (Jet Fortuna), lauréat du Grand Prix de la réunion Premium qui s’est déroulée sur le site cherbourgeois.

Les vainqueurs du lundi de Pâques :

Cherbourg : CŒUR DE LOUP (Jet Fortuna – Otra Luna) – Vendu yearling 8000 € par Mme Sylvie Jourdan-Andrieu
Villedieu : DOUCHE CATZ (Oh James – Hôtesse de Cénoman) – Vendue yearling 2000 € par M. Hubert Paris
Agen : FAKIR LUCAXELO (Tiégo d’Etang – Paula Lucaxelo) – Vendu yearling 5500 € par M. Jean-Claude Lume
Villedieu : FINE RENARDIERE (Satchmo Wood – Rosée Renardière) – Vendue yearling 6500 € par M. Michel Ledunois
La Capelle : FUN MELODY (Jasmin de Flore – Nymphe Jolie) – Vendue yearling 8000 € par M. Michel Jourdan
Bihorel : GAI PRINTEMPS (Boccador de Simm – Praline Brune) – Vendu 3000 € par le Haras de Cheffreville
Paray-le-Monial : GAZELLE DU BOCAGE (Prince Gédé – Ursa Dancer) – Vendue 3800 € par Mme Geneviève Lung

 
16 avril 2019
Irrésistible Carly
 
Ce mardi 16 avril, sur l'hippodrome de Vincennes, CARLY s’est une nouvelle montré irrésistible. Monté par Alexandre Abrivard, l’élève de Thierry Duvaldestin, défendant les couleurs de Michel Nadji, a enregistré un cinquième succès de rang en 2019. Il demeure ainsi invaincu cette saison, lui qui, souvenons-nous, avait déjà signé sept succès en 2018. Rappelons que ce fils de Rolling d’Héripré, présenté par MM. Laurent Marty, James Carpentier et Jean-Marie Delcroix, avait été acquis lors des Ventes de Yearling de Caen en 2013, pour la somme de 17 000 €. Le compte en banque de ce hongre de 7 ans affiche aujourd’hui très exactement 401 160 € ! Et ce n’est assurément pas terminé… Prochain rendez-vous, le 11 mai, sur les 2 700 mètres du Prix Guillaume de Bellaigue.

 
03 avril 2019
Province : un premier trimestre placé sous le signe de la jeunesse
 
Du 1er janvier au 31 mars, ce ne sont pas moins de 48 sujets (générations « C » à « G »), issus des Ventes de Caen, qui se sont mis en évidence sur les différents hippodromes provinciaux de notre territoire. Parmi les 60 victoires comptabilisées durant cette période, si CLEANGAME (Ouragan de Celland) a marqué de son empreinte le Groupe III, Prix de Joinville le Pont, à Cagnes-sur-Mer (22 février), DISCO D’OCCAGNES (Kiwi) s’est montré particulièrement efficace en s’imposant à trois reprises consécutivement (Agen-Caen-Reims). Mais ce sont les jeunes générations qui ont surtout contribué à cette belle réussite puisque 27 trotteurs (14 « F » et 13 « G ») ont été vus leur avantage. Parmi ceux-ci GO ON BOY (Password), un élève de Romain Derieux triple lauréat à Cagnes-sur-Mer, mais aussi GUN SISSI (Vabellino), un protégé de Yannick-Alain Briand à l’honneur lui aussi sur la Riviera mais également à Toulouse, GOLFE JUAN (Jam Pridem), un pensionnaire de Heiko Schwarma vu à son avantage à Argentan puis à Caen, ou encore FIESTA DE FROULAY (Gazouillis), une représentante d’Arnaud Desmottes qui a doublé la mise à Caen.

Retrouvez ci-dessous la liste des « F » et « G » gagnants en province au 1er trimestre :

FAKIR DE VILLODON (Hand du Vivier – Tsarine d’Epinay) – Vendu yearling 1300 € par l’EARL de Villodon
FALCO DA VINCI (Quirky Jet – Quotannis) – Vendu yearling 3000 € par l’Elevage Da Vinci
FALKO DE NOUVILLE (Bassano – Queila Benoit) – Vendu yearling 5500 € par le Haras de Nesle
FEAR FACTOR (Vigove – Valeur Absolue) – Vendu yearling 3000 € par l’Elevage de la Préverie
FIESTA DE FROULAY (Gazouillis – Lorette Jaugenay) – Vendue 9500 € par MM. Michel et Tony Jourdan
FINE ROSE (Speedo Graffiti – Too Shy) – Vendue yearling 2000 € par Mme Florence Andrieu
FIONA A LA BRUYÈRE (Univers Turgot – Okira) – Vendue foal 2500 € par M. Ernest Lefranc
FIRSTY (Timoko – Santa Veys) – Vendu yearling 21 000 € par le Haras du Vieux Château
FLAMBOYANT VOLCAN (Volcan d’Urzy – Quiète Ecare) – Vendu yearling 4800 € par l’Elevage de la Barbetière
FLASH DU CHAILLOU (Laetenter Diem – Olivia du Chaillou) – Vendu yearling 1300 € par M. Raphaël Pellerot et Mme Gisèle Pellerot
FOLIO DE VILLETOT (Ouragan de Celland – Ilda du Lys) – Vendu yearling 8000 € par M. André Lecaplain
FOLLOWER DAIRPET(Rombaldi – Tulie Dairpet) – Vendu yearling 3200 € par le Haras Dairpet
FORBAN (Niky – Regina Di Semble) – Vendu yearling 25 000 € par M. James Belmes
FURY ROYALE (Vaux le Vicomte – Sultana de Retz) – Vendue yearling 1 000 € par le Haras des Tringalles
GÉNÉREUX CASTELETS (The Best Madrik – Queenly Charm) – Vendu foal 14 000 € pour Dissolution d’Association
GERGOVIE QUESNOT (Boccador de Simm – Théodora Quesnot) – Vendue yearling 5000 € par le Haras d’Ecouché
GETZ (Severino – Unforgettable) – Vendu yearling 6500 € par le Haras des Chardonnerets
GIPSA (Ni Ho Ped d’Ombrée – Allégeance) – Vendue yearling 16 000 € par le Haras des Chardonnerets
GLACE AU CHOCOLAT (Village Mystic – Vermeille Jiel) – Vendue yearling 5000 € par l’élevage Coutainville
GOLFE JUAN (Jam Pridem – Julia de Mondaye) – Vendu foal 2500 € par l’Elevage de la Barbetière
GOLIATH DE LA COUR (Ouragan de Celland – Quanta de Ry) – Vendu yearling 2200 € par l’EARL de la Tour
GO ON BOY (Password – Balginette) – Vendu yearling 13 000 € par la SCEA Le Lieu de la Mare
GOOD DE TILLARD (Sevérino – América de Tillard) – Vendu yearling 16 000 € par l’Elevage de Tillard
GRACE D’ARDENNES (Ouragan de Celland – New Star d’Ardennes) – Vendue yearling 8500 € par Mlle Floriane Bovay
GRIZZLI DE LOUCAS (Opium – Véga d’Herbois) – Vendu yearling 1500 € par l’Ecurie Dollar

 
06 mars 2019
Ils ont brillé cet hiver à Vincennes
 
Après quatre mois de compétition, le meeting d’hiver 2018-2019 a, samedi, touché à sa fin. Pas moins de 90 réunions se sont déroulées durant cette période. Les sujets acquis ces dernières années aux Ventes de Caen ont fait l’actualité tout au long de l’hiver, avec 29 victoires répertoriées. On mettra tout d’abord en avant les deux lauréats de Groupe II, GÉNÉRAL DU PARC (Lejacque d’Houlbec) et ÉCLIPSE DANICA (Hasting). Le premier cité, protégé de Frédéric Prat, a été vu à son avantage dans le Prix Paul Viel (2 février) après avoir obtenu précédemment deux accessits d’honneur à ce niveau. L’élève de Pierre Vercruysse a elle brillé dans le Prix Jean le Gonidec (10 février), quelques semaines après un autre succès dans une course classifiée A. Il convient également de saluer les prouesses de CLEANGAME (Ouragan de Celland), lauréat de deux Groupes III (Prix du Forez et Prix du Luxembourg), lequel, durant cette période, est allé également s’imposer à Nantes dans l’étape du Grand National du Trot et à Cagnes-sur-Mer dans une course de Groupe III (Prix de Joinville-le-Pont). Terminons ce petit tour d’horizon avec CARLY (Rolling d’Héripré), ELDORADO ROYAL (Giant Cat), ÉGÉRIE QUESNOT (Sam Bourbon) et FÉLIX DU BOURG (Quid de Chahains), tous vus à l’honneur à trois reprises.

Les gagnants du meeting hiver 2018-2019 vendus à Caen :

6 novembre
ESCHYLE (Reach de Vandel – Magicienne) – Vendu yearling 2200 € par le Haras de Cheffreville
28 novembre
ELDORADO ROYAL (Giant Cat – Perce Neige) – Vendu foal 800 € par M. Sacha Moutier
30 novembre
DREXEL (Phlegyas – Liessel) – Vendu yearling 2500 € par le Cte D. de Bellaigue
FÉLIX DU BOURG (Quid de Chahains – Uramba) – Vendu yearling 2500 € par le Haras du Bourg
4 décembre
DIVA FATALE (Néoh Jiel – Sénorita) – Vendue yearling 5500 € par
FLOWER BY MAGALOU (Un Mec d’Héripré – Katima) – Vendue yearling 15 000 € par la SCEA Magalou
6 décembre
ÉCLIPSE DANICA (Hasting – Odyssée du Ravary) – Vendue foal 2500 € par le Haras de la Paumardière
7 décembre
DAUPHINE DE CLÉCY (Pablo – Prairie de Bresles) – Vendue yearling 900 € par M. Michel Leconte
10 décembre
GALACTIC (Oh James – Amilka) – Vendu yearling 4800 € par le Haras de Nesle
15 décembre
FURIOSO BEACH (Sereno – Petra Beach) – Vendu yearling 4800 € par M. Didier Andrieu
25 décembre
COMÈTE DES VAUX (Singalo – Queen Marie Vaux) – Vendue yearling 7000 € par l’EARL Blestel
27 décembre
ÉGÉRIE QUESNOT (Sam Bourbon – Urania Bourbon) – Vendue yearling 13 000 € par le Haras Quesnot
5 janvier
ELDORADO ROYAL (Giant Cat – Perce Neige) – Vendu foal 800 € par M. Sacha Moutier
7 janvier
CARLY (Rolling d’Héripré – Théa de Jelma) – Vendu yearling 17 000 € par MM. Laurent Marty, James Carpentier et Jean-Marie Delcroix
12 janvier
ELIOT D’AMBRI (Ti Punch River – Rivale du Relais) – Vendu foal 1000 € par M. Alain Loquet
CLEANGAME (Ouragan de Celland – Red Bell) – Vendu yearling 11 000 € par M. Alain Beaumont
14 janvier
FÉLIX DU BOURG (Quid de Chahains – Uramba) – Vendu yearling 2500 € par le Haras du Bourg
18 janvier
ELDORADO ROYAL (Giant Cat – Perce Neige) – Vendu foal 800 € par M. Sacha Moutier
24 janvier
FÉLIX DU BOURG (Quid de Chahains – Uramba) – Vendu yearling 2500 € par le Haras du Bourg
26 janvier
CLEANGAME (Ouragan de Celland – Red Bell) – Vendu yearling 11 000 € par M. Alain Beaumont
2 février
GÉNÉRAL DU PARC (Lejacque d’Houlbec – Amazone du Parc) – Vendu yearling 6500 € par le Haras des Rivettes
4 février
GUINÉE DAIRPET (Torino d’Auvillier – Sherry Dairpet) – Vendue 700 € par le Haras Dairpet
7 février
ÉTINCELLE MYSTIC (Village Mystic – Onynga) – Vendue yearling 7000 € par M. Philippe Beauchêne
10 février
ÉCLIPSE DANICA (Hasting – Odyssée du Ravary) – Vendue foal 2500 € par le Haras de la Paumardière
11 février
ÉGÉRIE QUESNOT (Sam Bourbon – Urania Bourbon) – Vendue yearling 13 000 € par le Haras Quesnot
GRUCHY D’ÉTÉ (Sereno – Tierce d’Atout) – Vendu yearling 4000 € par M. Dominique Travert
18 février
CARLY (Rolling d’Héripré – Théa de Jelma) – Vendu yearling 17 000 € par MM. Laurent Marty, James Carpentier et Jean-Marie Delcroix
24 février
CARLY (Rolling d’Héripré – Théa de Jelma) – Vendu yearling17 000 € par MM. Laurent Marty, James Carpentier et Jean-Marie Delcroix
28 février
ÉGÉRIE QUESNOT (Sam Bourbon – Urania Bourbon) – Vendue yearling 13 000 € par le Haras Quesnot

 
05 mars 2019
Les résultats du tirage au sort 2019 des cartes de saillies
 
03 mars 2019
Compte-rendu AG du vendredi 1er mars 2019
 
         ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L'ANGLO-NORMAND – Caen – Vendredi 1er mars
 
→ Accueil des participants par le président Jean-Pierre Viel et minute de silence en mémoire des membres de l'Anglo-Normand ou de leurs proches décédés depuis la dernière réunion en décembre
 
→ Réélection du tiers sortant
 
→ Intervention de Dominique de Bellaigue, président de la société-mère Le TROT
Celui-ci prononce un discours relatant notamment :
- l'actualité des chiffres au PMU et la future organisation d'un grand débat pour simplifier la compréhension des courses par le grand public
- l'avis défavorable du conseil d'administration et du comité de la société-mère quant à une possible transformation du GIE (Groupement d'Intérêt Économique) PMU en Société Anonyme.
- la baisse des allocations pour 2019, décision prise après consultation des comités régionaux du Trot. Le président affirme qu « qu'il n'existe pas d'opposition entre Paris et la Province et entre les grosses et petites structures »
 
→Nouvelle grille de catégorisation des poulinières et nouveaux critères d'approbation des étalons
- introduction du sujet par Joël Hallais, président de la commission de l'élevage de Le TROT.  
- présentation très détaillée des futures règlementations par Arnaud Duluard, chef du service élevage rue d'Astorg :
   . remplacement, à partir de la monte 2020, pour les juments lettres « V et suivantes », ainsi que pour les plus âgées à travers leur production depuis la génération sus-mentionnée, de l'ancien barème basé sur les records par un « barème couleurs » s'appuyant sur la meilleure performance réalisée en terme de classification du programme en Groupes I, II et III et courses A, B, C, D, E, F, G et R (courses « à réclamer »).
   . système d'équivalence, selon la valeur nominale des épreuves, pour les performances réalisées par des Trotteurs Français hors de nos frontières
   . résultats des études d'impact effectuées, tant pour l'approbation des étalons (ceux qui seront approuvés avant 2020 en vertu des anciens critères le resteront) que la classification des juments.
 
→ Compléments d'information chiffrés
Guillaume Maupas, directeur technique de Le TROT, divulgue ensuite divers compléments d'information chiffrés : 
- Monte 2018
   . 14689 juments saillies (-1,84 % / 2017) dont 1768 pour la première fois (6,5 % / 2017)
   . demande de 459 carnets de monte par les étalonniers, contre 483 en 2017
- Épreuves de qualification
   . 8,9 % de 2 ans admis (sans conséquence sur le nombre de partants dans les courses appelant cette jeune promotion) et légère progression chez les 3 ans
- Bilan du meeting d'hiver
La moyenne de partants par course est passée de 13,1 à 12,99, avec une baisse plus marquée dans les épreuves au trot monté. Des chiffres en corrélation avec une diminution du nombre d'entraîneurs ayant participé au meeting (« une centaine en moins ») et une régression du nombre de chevaux différents à s'être rangés sous les ordres du starter. Avec notamment une assez forte chute de participation des concurrents étrangers (y compris dans les Grands Prix de France et de Paris) qui ont glané au total 3,9 M€ d'allocations contre 4,2 M sur la même période l'hiver dernier. Tant le directeur technique de la société-mère que son président retiennent comme réalisable, sous certaines conditions, l'organisation d'un petit nombre de Courses à Handicap, suggestion faite par le président Viel.
 
→ Parole à la salle
- Philippe Hue, ex-professionnel désormais à la retraite, s'en empare le premier et égrène une large liste de doléances dont :
   . l'autorisation pour les personnes dans son cas de pouvoir entraîner trois sujets au lieu de deux actuellement
   . « une répartition équilibrée » des allocations en rapport avec les conditions de courses
   . une requalification sur 2500 mètres pour les chevaux d'âges
   . le passage de 45 à 30 jours d'interdiction de courir pour les trotteurs avec six « zéros »
   . l'abaissement du taux de TVA
   . une diminution de l'ouverture de nos courses aux sujets étrangers (N.B. 16 % du programme hexagonal leur est ouvert et, en 2018, ils ont engrangé 4 % de la masse globale des allocations distribuées en France)
   . une révision à la baisse de 10 % (recul 2019 pour les allocations) des salaires des employés de la société-mère
- Point par point, des réponses sont apportées à l'intervenant par Dominique de Bellaigue et Guillaume Maupas
 
→ Remise de trophées
La réunion se termine par la traditionnelle remise de trophées aux entourages des vainqueurs de Groupe I  

 
22 décembre 2018
Compte-rendu AG du jeudi 20 décembre 2018
 
           ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L'ANGLO-NORMAND – Caen – Jeudi 20.12.2018
 
→ Approbation  des bilans d'activité 2018 de la Société du Cheval Anglo-Normand et de l'Association des Éleveurs Normands.

→ Concernant l'Anglo :
- une baisse permanente du nombre d'adhérents induit un compte de résultat qui se rapproche tout juste de l'équilibre, et ce malgré un poste « cadeaux-souvenirs » maîtrisé. Ce poste, qui vise à mettre en valeur les champions trotteurs nés dans la région, fait partie de l'ADN de l'association dont le président Jean-Pierre Viel invite les membres à se mobiliser pour recruter de jeunes éleveurs désireux de débattre.
- Christian Hoste préconise qu'une adhésion à l'Anglo-Normand soit demandée aux personnes utilisant les services de l'Association des Éleveurs Normands pour commercialiser leurs chevaux.
 
→Concernant l'A.E.N. :
- Les ventes automnales caennaises ont connu un engouement, avec un surplus d'inscriptions supérieur à une centaine, d'où l'organisation d'une journée supplémentaire pour les yearlings. Sur l'ensemble des neuf dates, y compris les deux réservées aux foals, poulinières et parts d'étalons, le chiffre d'affaires réalisé est de 2 678 300 euros, soit le deuxième meilleur crû après celui record de l'an dernier qui avait atteint frôlé les 3,2 millions d'euros.
- Thierry Andrieu soumet la proposition de revenir à six rendez-vous pour les yearlings, soit deux sessions de trois jours avec un total maximum de 660 à 670 numéros.
 
- Bilan détaillé des ventes 2018 :
   . 598 des 979 sujets inscrits ont été l'objet d'une transaction. Et si trois adjudications ont été annulées pour une somme globale de 28 500 euros, 81 absences, soit 8,3 % des inscriptions, ont été à déplorer. Une amende est infligée aux vendeurs de ces chevaux absents, sauf présentation d'un certificat d'équarissage.
   . 482 yearligs ont changé de mains contre 484 un an plus tôt. Avec donc un pourcentage de vendus en diminution (67 % contre 77%) mais aussi un fléchissement de la moyenne par sujet, passée de 5 264 € à 4 812 €.
. Contrairement, sensible augmentation du prix moyen et du pourcentage de vendus chez les foals.
. Du côté des poulinières et des parts d'étalons,« le marché est compliqué » indique Thierry Andrieu qui note par ailleurs« l'intérêt croissant montré à l'égard de la place caennaise par des acheteurs étrangers qui, en septembre et octobre 2018, ont déboursé 148 000 euros pour 24 chevaux ». Une clientèle européenne touchée par l'intermédiaire de la cellule internationale de la société mère.
. Philippe Henry déplore l'organisation d'épreuves de qualification à la Prairie le lendemain des ventes de foals 2018. Une circonstance entraînant une gestion délicate de la remise en état de propreté des boxes, d'où un planning à revoir en concertation avec Le Trot. Mais c'est une préoccupation d'un tout autre ordre qui dérange le président de l'A.E.N., à savoir la volonté de transfert, exprimée par certains professionnels, des ventes sur l'hippodrome de Cabourg. « Un déplacement hors de question, affirme Philippe Henry.C'est l'identité même de ces vacations, créées il y a trois décennies par un comité emmené par Albert Viel, qui serait menacée ».
 
→ Débat avec la salle sur la situation dégradée de l'activité courses
- La chute notable des enjeux au PMU et de la rentabilité de l'organisme collecteur provoquant une diminution du retour à la filière, une baisse de l'enveloppe des allocations pour la saison 2019 s'est avérée inévitable. Cette baisse est déjà actée à hauteur de 26 M€, alors que, lors de chacun des quatre derniers exercices, le Trot a apporté 8 M€ dans les caisses du galop tout en augmentant ses prix de courses de 20 M€ de moyenne. Sur les 26 M€ susmentionnés, 55 % doivent être pris sur l'enveloppe de la province et donc 45 % sur celle de Vincennes et Enghien.
- Une répartition jugée inadéquate par les professionnels de certaines régions mais que défend Jean-Pierre Viel « sachant que Paris, qui distribue 34,5 % des allocations sur 14 % des quelque 11 000 courses du programme, génère 51 % de la recette du PMU ». Et de se poser la question de savoir si le résultat ne serait pas nettement plus positif si 18 à 20 % des courses se déroulaient dans la capitale ?
- Suite à l'intervention de Guy Quentin (l'éleveur sud-manchois des « du Mont ») annonçant « de grosses difficultés chez les « petits » entraîneurs », le président convient qu'« il aurait sûrement été préférable de décider d'une stagnation des allocations les années passées ».
- Paul Essartial déclare quant à lui « impératif pour les courses de revenir dans les écrans radars des grands médias et de se remettre en question, notamment sur un sujet comme le déferrage, donnée difficile à appréhender par les néophytes » et veut« insuffler une dose d'optimisme quant à l'avenir de la filière et ne pas, comme certains le suggèrent, arrêter les courses à Enghien et vendre le site voire le siège du Trot rue d'Astorg dans le VIIIe arrondissement et le transférer à Grosbois ». Le président le rejoint, estimant que « ce serait même une grosse erreur qui compliquerait d'emprunter à l'avenir auprès des banques ». Et de poursuivre : « La pérennité de la filière passe par l'engagement de l'État, qui a promis d'agir en cas de déséquilibre des finances, et par la redynamisation du PMU grâce à sa nouvelle équipe à laquelle il faut donner un peu de temps pour mettre en œuvre sa stratégie. Et ce en symbiose avec des représentants des sociétés mères capables de réactivité quant aux programmes de courses ». Et de préciser : « Au trot, il est possible d'étoffer les lots en recréant des rendements de distance dans de nombreuses courses, voire en ressuscitant les handicaps »
 
Jean-Pierre Viel conclut la réunion en proposant d'« associer le nom de l'entreprise PMU au Grand Prix d'Amérique, actuellement sans sponsor désireux de mettre 400 ou 500 000 euros dans la corbeille ». Une opération de communication qui permettrait d'élargir sans frais la notoriété du « bras armé » de l'Institution.

 
09 mars 2018
Photos de l'AG du 02 mars 2018
 
Sur l'hippodrome de Caen, c'est tenu vendredi 03 mars l'assemblée générale de l'Anglo-Normand, suivi de la remise d’objets d'art aux entourages des vainqueurs des grandes épreuves principales ainsi que du traditionnel repas amical. Retrouvez l'ensemble des photos ci-dessous.
 
20 mars 2017
Photos de l'AG du 03 mars 2017
 
Retrouvez l'ensemble des photos prisent lors de l'assemblée générale de l'Anglo-Normand du vendredi 03 mars 2017 sur l'hippodrome de Caen, suivi de la remise d’objets d’art aux entourages des vainqueurs des grandes épreuves principales ainsi que du traditionnel repas amical.

Voir le diaporama

Photos © Olivier Houdart - Agence DOLLAR - dollar.fr
13 mars 2017
Compte-rendu AG 2017 et résultats tirage au sort cartes de saillies (Source
 
11 mars 2016
Les résultats du tirage au sort 2016 des cartes de saillies
 
 
27 février 2015
Les résultats du tirage au sort 2015 des cartes de saillie
 
Retrouvez l'ensemble des résultats ICI
 
03 octobre 2012
HISTORIQUE !!!
 
85 000 €, ultime enchère du numéro 324 : BARON DE REUX, né de Goetmals Wood et Queen Song. Ce petit fils de Love You est le Top price du 3 octobre 2012, et le record des ventes de Caen. Ce poulain présenté par M. Desmet Etienne, revient après une lutte aux enchères à l’entraîneur suédois : M. Bergh Robert. Avec un total des ventes à  447 000 €, BARON DE REUX et ses 85 000 €, font de cette journée un jour  historique, rappelant aux éleveurs que le rêve n’est pas bien loin.
 
28 juin 2012
Maurice de FOLLEVILLE s'est eteint.
 
Maurice de Folleville s'est éteint le 28 juin 2012.

Il fut président de l’Association des Eleveurs Normands depuis sa création en 1986.

Grand éleveur, infatigable défenseur du Trot, cet homme de cœur d’une grande finesse, modeste et généreux, se montrait affable avec tous.

Il a su, par sa personnalité chaleureuse et conviviale, apporter aux ventes de Caen, cette ambiance tant appréciée de simplicité « festive », comme il se plaisait à dire.

« Monsieur Maurice », nous regretterons tous votre chaleureuse et amicale présence.

(Crédit photo : SECF)